Aller au contenu


Photo
* * * * * 1 note(s)

Actualités intersidérales


  • Veuillez vous connecter pour répondre
325 réponses à ce sujet

#1 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 21 June 2005 - 12:06

Ca date de...oups! hier... :peur:

20 juin 2005

Les premières étoiles de l'univers...

Deux étoiles qui étaient considérées comme faisant partie des premières de l’Univers, se seraient en fait formées à partir de l’explosion d’une étoile plus vieille, selon des astrophysiciens de l’Université de Tokyo. Ce résultat permettrait une meilleure connaissance de la nature des premières étoiles.

Un des enjeux les plus importants en astronomie consiste à identifier les premières étoiles de l’Univers, celles qui sont nées d’un gaz primordial d’hydrogène et d’hélium. Ces premières générations d’étoiles devaient, selon ce qui était admis, contenir très peu d’éléments lourds, connus sous le nom collectif de "métaux". La découverte par les astronomes, de deux étoiles, l’une en 2002 et l’autre cette année, chez lesquelles le ratio fer – hydrogène est environ cent mille fois moindre que celui du Soleil, a donc suscité l’intérêt.

Maintenant cependant, une équipe dirigée par Ken’ichi Nomoto, de l’Université de Tokyo, avance que ces étoiles très pauvres en métaux sont en réalité des étoiles de seconde génération. Leurs teneurs en éléments chimiques sont très inhabituelles, incluant un ratio carbone – fer correspondant à dix mille fois celui du Soleil. Selon l’équipe japonaise, les étoiles se sont formées à partir d’un gaz chimiquement contaminé par une étoile de première génération ayant formé un trou noir après avoir explosé en supernova.

La quasi-totalité du fer synthétisé lors des premières supernovae a été, selon le modèle, absorbée par les trous noirs qui s’étaient alors formés. Ceci signifie que seule une infime partie du fer a été éjectée dans l’espace interstellaire. Les prédictions ont été testées en comparant les teneurs en éléments chimiques observées chez les deux étoiles avec celles calculées d’après le modèle.

Le résultat obtenu signifie que la nature des premières étoiles pourrait être mieux connue et prédite en termes quantitatifs. "L’étude montre que des étoiles 20 à 130 fois plus grosses que le Soleil, qui ont terminé en supernova et formé des trous noirs, ont joué un rôle important dans l’enrichissement chimique primitif de l’Univers," indique Nomoto.

Source : CIRS

#2 zhornette

zhornette

    Explosive...carbure au Zirconium!!

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9948 messages
  • Sexe:Femme
  • Location:Yonne
  • Ville :(89)
  • Véhicule(s) :Honda 600 CBF ; Renault Clio RXE

Posté 22 June 2005 - 04:51

je suis bien contente que tu est repris ce topic! :)

:merci: :kiss:
Image IPB

#3 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 22 June 2005 - 08:00

Ya pas d'quoi zhornette (je savais que ça ferait plaisir à quelqu'un au moins :rolleyes: ). J'me régale avec ça :)

#4 lapprenti

lapprenti

    God Save The Triple

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 4325 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:Grenoble
  • Ville :Grenoble
  • Véhicule(s) :Triumph Street Triple

Posté 22 June 2005 - 08:58

il n'y a pas un satellite qui c planté lamentablement dans la nuit ou un truc comme sa ??
j'ai entendu parlé d'un voilier de lespace qui na pas marché !!

#5 Draco

Draco

    Papy de la route...

  • Gold Member
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9682 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:Antony
  • Ville :Antony (92)
  • Véhicule(s) :Mégane 4 TCe

Posté 22 June 2005 - 09:16

Le lancement du premier satellite propulsé par voile solaire semble avoir échoué. Plusieurs heures après son départ, aucun relais de surveillance n'était parvenu à détecter le vaisseau expérimental Cosmos 1 sur l'orbite prévue.
Cosmos 1, entièrement financé avec des fonds privés, avait été expédié dans l'espace juste après 20h45 à l'aide d'un missile reconfiguré tiré par un sous-marin russe dans la mer de Barents.
Une station de détection mobile placée dans la péninsule du Kamchatka a relevé des données indiquant la vitesse de l'engin. Mais la communication a été coupée quand le moteur de Cosmos 1 s'est allumé pour le propulser en orbite, ont déclaré les scientifiques participant au projet.
L'incident a été suivi par un silence radio de plusieurs heures. Les organisateurs de la mission, basés à Pasadena, en Californie, scrutaient pendant ce temps l'orbite prévue de l'engin, au-dessus du Pacifique puis vers l'Europe.
Une autre station de détection placée sur les îles Marshall s'est montrée incapable elle aussi de repérer le passage de l'engin, une demi-heure après le décollage, tout comme des stations permanentes en Alaska, en République tchèque et deux autres dispositifs situés près de Moscou.
Selon un responsable, il est possible que le missile russe ait placé l'engin sur une orbite autre que celle prévue initialement, ce qui expliquerait son apparente disparition. «Il ne se trouve pas là où on leur a dit qu'il serait», a-t-il expliqué, faisant référence aux stations de détection.
L'objectif de ce projet qui a coûté quatre millions de dollars est de montrer qu'il est possible de se déplacer dans l'espace en utilisant la pression des photons émis par les étoiles - c'est-à-dire sans le moindre carburant.
L'aventure a été conduite par la Planetary Society, fondée par l'astrophysicien et auteur de science-fiction Carl Sagan, par l'ancien employé de l'agence spatiale américaine Louis Friedmann, et par Bruce Murray.

#6 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 22 June 2005 - 09:17

Merci Draco!

#7 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 30 June 2005 - 20:24

Deep Impact prête pour la collision
Mise à jour le jeudi 30 juin 2005 à 14 h 29

La NASA est prête à mener une délicate opération qui doit se produire lundi à quelque 130 millions de kilomètres de la Terre.

Ainsi, plus de six mois après son lancement, la sonde Deep Impact doit éjecter un impacteur de la taille d'un baril qui frappera la comète Tempel-1 à plus de 37 100 km/h.

050112deepimpact4_n.jpg

L'impact créera un cratère de la taille d'un terrain de football sur cet astre de 15 kilomètres de long.

Les responsables espèrent que le trou créé par la collision révélera des informations précieuses sur le noyau de la comète de glace et de roche, et qu'il fournira des indices sur les origines du système solaire.

Les nombreux satellites de l'agence américaine, notamment les télescopes Hubble, Spitzer et Chandra, scruteront l'espace afin d'enregistrer les effets de la collision.

Selon la NASA, le risque que l'impacteur manque sa cible est inférieur à 1 %. Au moment de l'impact, la comète pourrait être 40 fois plus brillante que la normale, ce qui la rendrait visible aux observateurs de l'hémisphère occidental.

050112deepimpact5_n.jpg

Certains experts pensent que la comète pourrait se briser en plusieurs morceaux.

Les comètes sont les débris laissés après la formation du Soleil et des planètes.

Deep Impact a décollé de Cape Canaveral, en Floride, à la mi-janvier pour un périple d'environ 431 millions de kilomètres.

Cette mission est évaluée à 330 millions de dollars américains.

#8 zhornette

zhornette

    Explosive...carbure au Zirconium!!

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9948 messages
  • Sexe:Femme
  • Location:Yonne
  • Ville :(89)
  • Véhicule(s) :Honda 600 CBF ; Renault Clio RXE

Posté 01 July 2005 - 04:53

impressionnant, tiens nous au courant, hein?

magnifiques images :cool:
Image IPB

#9 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 01 July 2005 - 07:54

Ouais c'est carrément génial! Ca me fascine tout ça! :rolleyes:

#10 Stepquest

Stepquest

    Le ch'tit Duc de Miss-fouette !

  • Gold Member
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 12535 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Beaucoup de centres d’intérêts mais pas assez de temps à y consacrer!!!
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 BVA

Posté 01 July 2005 - 10:42

Il faud simplement imaginer que les ingénieurs américains n'aient pas fait de c.... dans leurs calculs, car une comète de 15 km qui se fractionnerait pourrait éparpiller des débris solides de tailles diverses et variés, et je n'ose imaginer l'arrivée sur la Terre d'un morceau de 1 km !

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#11 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 01 July 2005 - 10:54

je n'ose imaginer l'arrivée sur la Terre d'un morceau de 1 km !

 


:peur:

#12 Draco

Draco

    Papy de la route...

  • Gold Member
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9682 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:Antony
  • Ville :Antony (92)
  • Véhicule(s) :Mégane 4 TCe

Posté 01 July 2005 - 11:54

je n'ose imaginer l'arrivée sur la Terre d'un morceau de 1 km !

 


:peur:

 


C'est pas grave, on n'aura qu'à envoyer Bruce Willis et Ben Affleck. :rire:

Moi je resterai avec Liv.... :wub:

#13 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 01 July 2005 - 15:59

Ben Affleck. :rire:


:wub: Moi j'm'embarque avec lui! :rolleyes:

#14 Stepquest

Stepquest

    Le ch'tit Duc de Miss-fouette !

  • Gold Member
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 12535 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Beaucoup de centres d’intérêts mais pas assez de temps à y consacrer!!!
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 BVA

Posté 01 July 2005 - 16:10

Faut espérer que Bruce n'ira pas en Jeep ! :rire:

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#15 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 02 July 2005 - 08:54

Ben Affleck. :rire:


:wub: Moi j'm'embarque avec lui! :rolleyes:

 


J'ai rêvé de lui cette nuit :rolleyes: A moins que ce soit de mon correspondant Irlandais :ph34r: :lol:

#16 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 02 July 2005 - 09:04

Mission Deep Impact :
la Nasa confiante


NOUVELOBS.COM | 02.07.05 | 06:49

La sonde Deep Impact, lancée de Cap Canaveral le 12 janvier 2005, doit frôler ce week-end Tempel 1, après un périple de 429 millions de km.

Moins de 72 heures avant l'impact prévu sur la comète Tempel 1 à 133 millions de km de la Terre, les scientifiques de la Nasa, chargés de la mission Deep Impact, se disaient confiants vendredi 1er juillet du succès de cette opération sans précédent pour percer les mystères cométaires.
"Nous allons probablement tenter l'une des missions les plus osées et les plus risquées jamais entreprises dans l'exploration spatiale", a déclaré Charles Elachi, le directeur du Jet Propulsion Laboratory (JPL), une agence de la Nasa à Pasadena (Californie), lors d'une conférence de presse.
"Nous sommes confiants d'avoir fait tout ce qu'il fallait avec la meilleure équipe", a-t-il ajouté.
"Comme toute exploration, les résultats valent les risques pris car pour la première fois depuis des milliers d'années l'homme, au lieu de craindre les comètes, va pouvoir savoir de quoi elles sont faites", a souligné le directeur du JPL.

Impactor

La sonde Deep Impact, lancée de Cap Canaveral (Floride), le 12 janvier 2005, doit frôler ce week-end Tempel 1, après un périple de 429 millions de km.
Publicité

Dimanche à très exactement 5H52 GMT, Deep Impact lâchera le module "impactor", un projectile de 370 kg, de la taille d'une machine à laver, qui ira frapper sa cible à 37.000 km à l'heure, 24 heures après, soit le lundi 4 juillet à 5H52 GMT.
"Nous avons terminé le dernier contrôle des données techniques avant le largage de l'impactor", a indiqué lors de cette même conférence de presse Dave Spencer, le directeur de la mission Deep Impact.

L'Impactor, qui est doté d'une caméra à haute résolution et d'un système autonome de navigation, effectuera automatiquement les dernières corrections de vol pour aller frapper le noyau de la comète et y faire un cratère.

Entrailles

Les scientifiques espèrent que ce choc libérera les matériaux à l'intérieur de la comète qui datent de la naissance du système solaire il y a 4,6 milliards d'années.
"C'est l'objectif même de Deep Impact", a lancé Michael A'Hearn, le responsable de l'équipe scientifique de cette mission, et astro-physicien de l'Université du Maryland (est).
"Nous voulons savoir de quoi sont faites les entrailles d'une comète", a-t-il dit.
Un succès de cette mission serait d'une très grande utilité "pour pouvoir protéger la Terre contre une possible collision avec un astéroïde", a aussi expliqué ce scientifique.
"Il est impossible de concevoir un système de défense contre des astéroïdes sans savoir de quoi ils sont faits", a-t-il ajouté.
Don Yeomans, un des membres de l'équipe scientifique, a souligné le rôle clé joué par les comètes pour apporter de l'eau et la vie sur notre planète.
"Nous sommes quasiment certains que notre planète est faite de matériaux cométaires", a estimé ce chercheur.

20050330.OBS3156.jpg
Représentation de Deep Impact larguant son ''impacteur'' 24 h avant le choc. (NASA/JPL)

#17 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 03 July 2005 - 07:37

En attendant des nouvelles...

Tahiti aux premières loges pour observer la sonde Deep Impact

(Tahitipresse) - Le 4 juillet prochain, les îles du Pacifique et notamment Tahiti, seront les mieux placées pour assister au spectacle de la sonde spatiale Deep Impact allant au devant d'une comète afin de tenter d'en percer les mystères, au sens propre comme au figuré, a-t-on appris du magazine Ciel et espace.

Deep Impact devrait envoyer un projectile de 370 kg vers le noyau rocheux et glacé de la comète Tempel 1. C'est le 4 juillet prochain à 7h52 heure de Paris, que la collision se produira à une vitesse relative de 37 000 km/h, ce qui devrait entraîner la formation d'un vaste cratère de la taille d'un terrain de football.
Pendant plus de 13 minutes, la sonde porteuse restée au large de la comète pourra observer la formation de ce cratère, avant de s'en éloigner pour toujours sur une orbite solaire qui sera son cimetière.
"En raison de la distance entre l'astre glacé et la Terre - 134 millions de kms - les images nous parviendront avec un délai de 7 minutes", précise le magazine.
Les astronomes américains espèrent ainsi mettre à jour du matériau cométaire originel, qui n'a pas encore été altéré par les rayonnements et les collisions. Sur Terre, les astronomes seront également à l'affût. La comète sera visible avec des télescopes d'amateur atteignant la magnitude 10.
Dans les minutes qui suivront l'impact, la comète devrait devenir beaucoup plus brillante. Le panache de poussières et de gaz renverra la lumière du Soleil et amènera peut-être la comète au seuil de la visibilité à l'œil nu.

8337.jpg
Le 4 juillet prochain, les îles du Pacifique et notamment Tahiti, seront les mieux placées pour assister au spectacle de la sonde spatiale Deep Impact allant au devant d'une comète afin de tenter d'en percer les mystères, au sens propre comme au figuré, a-t-on appris du magazine Ciel et espace.

Crédit: DR- Tahitipresse

#18 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 03 July 2005 - 13:19

Deep Impact : impacteur largué avec succès !
le 03-07-2005 à 12:36

La sonde américaine Deep Impact a largué avec succès, aujourd'hui à 6h07 GMT (8h07, heure de Bruxelles), le projectile qui doit s'écraser demain sur la comète 9P/Tempel 1.

Six heures auparavant, la sonde avait effectué une manoeuvre de correction de trajectoire. Au moment où le projectile s'est séparé du reste de la sonde, celui-ci se trouvait à 880 000 km de la comète. Douze minutes plus tard, tandis que le projectile fonçait vers la comète, le reste de la sonde a allumé ses moteurs durant 14 minutes, de façon à changer de trajectoire (afin de ne pas s'écraser lui-même sur la comète).

Rappelons que l'impacteur dispose d'une caméra qui permettra d'observer de près la comète, avant l'impact. La collision et ses effets seront observés par le reste de la sonde, mais également par des observatoires terrestres et spatiaux. Parmi les engins spatiaux participant à ces observations, citons les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, l'observatoire Chandra, le satellite Swift, l'observatoire XMM-Newton and la sonde Rosetta.

Signalons enfin que la comète 9P/Tempel 1 a encore connu hier une éjection massive de particules.

Sources :
Jet Propulsion Laboratory (1)
Jet Propulsion Laboratory (2)


#19 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 03 July 2005 - 13:26

Il y a 32 minutes

La NASA bombarde la comète Tempel 1

Par Philippe Mercure
La Presse


Avant même que les Américains lèvent les yeux pour admirer les feux d'artifice du 4 juillet, une gigantesque explosion aura déjà secoué le ciel, à 134 millions de kilomètres de la Terre.

À 1 h 52 demain matin, jour de l'Indépendance américaine, un boulet de 370 kg percutera la comète Tempel 1 à la vitesse de 37 000 km/h. Plusieurs tonnes de débris seront projetées dans l'espace. Ils permettront aux scientifiques de la mission Deep Impact de la NASA d'en apprendre plus à la fois sur les comètes et sur notre système solaire.

Les comètes sont de grosses balles de neige sale, de poussières et de gaz qui tournent autour du soleil. Leur noyau renferme de la matière vieille de 4,5 milliards d'années qui provient des régions les plus éloignées et les plus froides du système solaire. Pour Marc Jobin, astronome au Planétarium de Montréal, l'analyse de ces vestiges du passé permettra « d'ajouter une brique de plus à notre théorie sur l'origine du système solaire ».

« Même si ce n'est pas le but premier de la mission, les connaissances pourraient aussi servir à savoir comment réagir en cas de collision d'une comète avec la Terre », a expliqué à La Presse D.C. Agle, du Jet Propulsion Laboratory, en Californie. Ce laboratoire dirige le vaisseau après le décollage.

Les manoeuvres se dérouleront à très haute vitesse. Le vaisseau Deep Impact, présentement en orbite autour du soleil, devra jouer les quarts-arrière de football et lancer son boulet de façon qu'il intercepte la comète. On prévoit que l'impact produira un cratère de la taille d'un gros édifice.

Le vaisseau se retirera de façon à ne pas être atteint par les débris. Protégé par des boucliers, il braquera ses instruments en direction du cratère pour analyser les éléments qui s'en dégagent.

Selon D.C. Agle, la collision n'aura aucun effet sur la trajectoire de la comète. « Nous envoyons un boulet de la taille d'une machine à laver sur une comète de la taille d'une montagne. C'est comme si un moustique frappait un avion de ligne », a-t-il expliqué à La Presse.

Le vaisseau Deep Impact voyage depuis près de six mois dans l'espace à la rencontre de sa cible. « Nous aurons la maîtrise des opérations jusqu'à deux heures avant la collision. À ce moment, tout est automatisé et nous ne pourrons plus intervenir », explique M. Agle.

La NASA commentera les manoeuvres à partir de 23 h 30 ce soir au www.nasa.gov/multimedia/nasatv.

#20 Carole

Carole

    Miss Poulette-viens-que-je-te-fouette / Belette ascendant fouine

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 22577 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 04 July 2005 - 08:06

ESPACE A 7 h 52 aujourd'hui, la sonde américaine devait s'écraser volontairement sur ce corps céleste glacé pour en révéler la structure interne
Deep Impact à l'assaut de la comète Tempel 1

Julien Bourdet
[04 juillet 2005]

C'est une grande première dans l'histoire de l'exploration spatiale que devait réaliser ce matin la sonde américaine Deep Impact. A 7 h 52, heure de Paris, elle devait s'écraser volontairement sur la comète Tempel 1, d'une dimension estimée à 14 kilomètres sur 5, à 134 millions de kilomètres de la Terre. Et devenir ainsi la première sonde à interagir à ce point avec un corps céleste. Objectif : creuser un cratère suffisamment grand pour observer les couches plus profondes de la comète. Du jamais vu dans l'étude de ces corps de glace et de roches considérés comme les objets parmi les plus vieux du système solaire, supposés être restés intacts depuis la formation des planètes, il y a 4,5 milliards d'années (voir l'encadré). On comprend donc l'importance d'une telle mission.


Jusqu'ici, le programme établi par la Nasa a parfaitement marché. Le 12 janvier dernier, une fusée envoie depuis Cap Canaveral, Deep Impact, une sonde munie d'un «impacteur» en orbite. Et après plus de six mois de voyage dans l'espace, la sonde arrive à destination. Hier, un jour avant le crash, celle-ci a largué avec succès «l'impacteur», un petit engin d'environ un mètre sur un mètre et de 370 kg. Muni d'un système autonome de navigation pour corriger, si nécessaire, sa trajectoire finale, c'est ce projectile qui devait s'écraser sur la comète. Au même moment, la sonde principale ralentit sa vitesse pour ne pas elle-même aller se crasher sur Tempel 1. En fait, «l'impacteur» a été placé sur la trajectoire même de la comète. Cette dernière devait le rattraper et le percuter ce matin à 7 h 52 à 36 700 km/h, vitesse relative entre les deux corps, la comète allant beaucoup plus vite que l'engin spatial. A 500 kilomètres de là, le spectacle est filmé en direct par les caméras de la sonde mère pendant une quinzaine de minutes avant que Tempel 1 ne la dépasse et lui tourne le dos.


Comble de luxe, ce spectacle spatial, diffusé en direct sur le site Internet de la Nasa (1), tombe le jour de l'Independance Day, la fête nationale américaine. Cela est dû, en partie, au hasard de la configuration astronomique. Le 3 juillet, la comète passe dans le plan de l'écliptique (dans lequel tournent les planètes et la sonde Deep Impact) et le 5 juillet, elle est au plus proche du Soleil. Ce qui fait de cet objet, découvert en 1867 par Ernst Tempel, une cible de choix, qui a permis à la Nasa de retenir le 4 juillet comme date de l'impact. L'heure a ensuite été calculée pour que l'événement soit observé par le télescope de Mauna Kea à Hawaï et par le télescope spatial Hubble (voir ci-dessous).


Avant l'instant fatidique, la Nasa excluait pratiquement tout échec. «L'impacteur» devait atteindre sa cible «avec une probabilité de plus de 99%, et ce, quelles que soient les caractéristiques (taille, masse, vitesse de rotation sur elle-même) de la comète», précise Olivier Groussin, chercheur français membre de l'équipe de Deep Impact. Mais les scientifiques ne maîtrisent pas tout. Reste une grande interrogation : comment une comète réagit-elle à une telle «agression» ? Pour preuve de l'incertitude qui règne, les prévisions avancées par l'Agence spatiale américaine sur la taille du cratère créé par l'impact vont de la dimension d'une maison à celle d'un stade de foot.


Pourquoi une telle marge d'erreur ? On connaît peu de chose sur la structure des comètes, hormis le fait qu'elles sont constituées d'un mélange de glace et de roches. Tempel 1 n'est que la quatrième représentante à se faire approcher par une sonde spatiale, après Halley en 1986, Borrelly en 1998 et Wild 2 l'année dernière. Les observations ont permis de ne donner qu'une valeur approchée de la densité de ces corps glacés, qui varient, selon les calculs, de celle de la neige poudreuse à celle de la glace. «Ce qui change radicalement les conséquences du crash, explique Jacques Crovisier, de l'Observatoire de Paris-Meudon. Plus la densité est faible et moins le cratère sera spectaculaire.» Pour certains, il se pourrait même que la comète soit tellement poreuse qu'elle absorbe complètement le choc qui n'aurait alors que peu d'effets.


Ce dernier scénario constituerait une vraie déception pour beaucoup de chercheurs. Car tous espèrent en fait que l'impact arrache suffisamment de matière à Tempel 1, qui devrait alors connaître un sursaut d'activité «pendant des semaines, voire des mois», précise Jacques Crovisier. Mises à nu, les couches de la comète situées sous sa surface sombre se vaporiseraient, faisant augmenter l'éclat apparent de Tempel 1. Jusqu'à la rendre même visible à l'oeil nu, pensent certains. Les chercheurs pourraient alors comparer la composition des gaz éjectés par la comète avant et après le crash pour tenter d'y découvrir des différences. Ce serait alors la première analyse directe de l'intérieur d'une comète. Il est même possible que les astronomes détectent de nouvelles molécules «présentes naturellement dans l'enveloppe de gaz et de poussières qui entoure le noyau cométaire, mais en trop faible quantité pour pouvoir y être détectées», selon Hervé Cottin, du Laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques à Paris.


Les données prises par la sonde ainsi que par les télescopes terrestres et spatiaux juste après le crash et dans les semaines qui suivront, devraient révéler en partie l'histoire de la formation de Tempel 1. Et donc nous en apprendre beaucoup sur la formation même du système solaire. Après cette «mise en bouche», les chercheurs tenteront de progresser plus encore grâce à la mission Rosetta, qui devrait, elle, opérer une manoeuvre encore plus délicate en allant se poser sur la comète Churyumov-Gerasimenko en 2014.

20050704.FIG0408_1.jpg





Similar Topics Collapse

1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)


    Bing (1)