Aller au contenu


Photo
* * * * * 1 note(s)

Les dessous de la Fédération, 3000 ans après

Les dessous de la Fédération

  • Veuillez vous connecter pour répondre
75 réponses à ce sujet

#1 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 04 May 2018 - 16:01

Les dessous de la Fédération, 3000 ans après!

 

3000 ans après l'épopée qui vous fut racontée ici il y a environ 10 ans, la question se posait de ce qu'était devenue la Fédération!

Et bien mes gamins, il y a de quoi perdre son latin car cette fédération puissante, orgueilleuse et fière d'avoir fédéré plus de 300 planètes n'est plus que l'ombre d'un astre mort disloqué en millier de morceaux.

Des enjeux politiques, des velléités bassement économiques ont générés des affrontements entre planètes. Il en résultat des scissions, des accords de clans qui comme précédemment spécifié aboutirent à la dislocation de la grande fédération; la ###### si on veut résumer abruptement la situation!

 

L'A.M.GA.S. cette célèbre école militaire ayant formé les meilleurs astro-pilotes  fut démantelée, comme le furent toutes les instituions fédérales. Il s'en suivi une gigantesque pagaille qui eut pour effet pervers de lancer toutes les planètes dans une récession économico-politico et tout ce qui se termine par "iconomique" grave à laquelle vint se greffer une dérive linguistique et un mode de vie n'ayant plus rien à voir avec le savoir vivre ou l'élégance nécessaire au respect de l'autre. Ce qui restait de la grande Fédération était un amas de civilisations en perdition vivant sur des planètes poubelles repères de malfrats où régnaient la corruption, la magouille et où les nouveaux héros étaient des pirates de mauvaise naissance, des hargneux taillés comme des monstres bodybuildés au QI de moule que les petites gens évitaient de croiser.

 

En réalité, ce nouvel environnement n'avait rien d’attrayant, même pas de quoi en faire un sujet de roman! Cependant malgré cette noirceur à faire pâlir de jalousie un "Black hole" digne de ce nom, tout espoir n'était pas perdu. Je concède qu'il faut avoir un moral d'acier pour croire à cela mais "qui le soir, ne tente pas de voir la petite lumière au fond d'un couloir sans fin se tire une bastos avant le matin!" Dicton Chinois de la fin du Vème siècle!

 

Je me demande tout de même comment les choses vont évoluer pour que de cet infâme magma de merdasse qu'est devenu la Fédération, je puisser vous faire croire d'une part à un avenir meilleur mais aussi comment je vais y arriver d'autre part!

 

Avec tout cela me direz-vous, que sont devenus le Tupeutel, Draco, Stepquest et leurs dulcinées Nausica et Yanissa?

 

Si vous vous posez la question c'est que vous avez un sérieux pet au casque, une migraine sauvage, le caberlot en marmelade ou une sacré envie de me taquiner pour voir si après les ans je ne serai pas tombé dans la mélasse intellectuelle, dans un enfer neuronal qui transforment les plus nobles d'esprit en gâteux qui font le mur des asiles pour se promener tout nu en tenant leur drapeau à l'équerre afin d'en faire valoir tous les charmes aux gentes-dames dévotes se rendant à confesse!

 

Car il faut bien se l'avouer bande de mécréants, après 3000 ans il est évident que nos magnifiques héros d’antan ont tous clabotés depuis un moment! A ce jour, qui se souvient de la grande histoire de la Fédération, de ses hommes et femmes qui en ont fait toute sa magnificence? Personne, car aujourd'hui tout le monde ne pense qu'à son oseille et à ses petits plaisirs personnels!

 

Pourtant, dans un recoin de cette galaxie, bien planqué pour ne pas se faire remarquer, voir de se faire trucider, un groupe de téméraires, des naïfs, des idéalistes peut-être s'escriment à travailler à un projet important; donner à la Fédération disparue une chance de renaitre! Hé bien mes amis ils ont du taf!


Modifié par LDdS-Td5Back, 04 May 2018 - 22:44.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#2 big foot

big foot

    Expert

  • Sheriff
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 3703 messages
  • Sexe:Homme
  • Ville :les côtes atlantiques
  • Véhicule(s) :toyota land cruiser 4.2L 6cyl. 24soupapes, quad can-am commander rotax 1000

Posté 04 May 2018 - 20:40

:yeux: 


Vous avez trouvé de l'aide sur Autocadre, merci de nous soutenir via Facebook.

#3 Carole

Carole

    Belette ascendant fouine MISS HORS SUJET

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 17794 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 04 May 2018 - 21:55

Comme dirait un certain petit garçon que je connais bien... « encore ! »


#4 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 04 May 2018 - 22:46

:yeux:

Tu as l'air perplexe big foot! :furie:


post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#5 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 04 May 2018 - 22:47

Comme dirait un certain petit garçon que je connais bien... « encore ! »

Je ne vois pas de quoi ou de qui tu parles Carole! :tape:


post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#6 Carole

Carole

    Belette ascendant fouine MISS HORS SUJET

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 17794 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 05 May 2018 - 11:49

Comme dirait un certain petit garçon que je connais bien... « encore ! »

Je ne vois pas de quoi ou de qui tu parles Carole! :tape:
😋

Modifié par Carole, 05 May 2018 - 11:50.


#7 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 05 May 2018 - 12:06

Aujourd'hui et demain je n'aurai pas le temps de vous en dire plus sur cette nouvelle épopée car je suis de sortie! Donc la suite lundi prochain!


post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#8 big foot

big foot

    Expert

  • Sheriff
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 3703 messages
  • Sexe:Homme
  • Ville :les côtes atlantiques
  • Véhicule(s) :toyota land cruiser 4.2L 6cyl. 24soupapes, quad can-am commander rotax 1000

Posté 06 May 2018 - 19:10

triste plutôt de ce bel univers qui s'écroule, même si je sais que rien ne peut durer éternellement, j'aime quand les héros sont immortels.


Vous avez trouvé de l'aide sur Autocadre, merci de nous soutenir via Facebook.

#9 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 07 May 2018 - 12:35

triste plutôt de ce bel univers qui s'écroule, même si je sais que rien ne peut durer éternellement, j'aime quand les héros sont immortels.

 

Alors pour l'instant je ne peux pas t'en dire plus car c'est quand même un sacré m..dier dans la fédération, même les plus grands historiens n'arrivent pas à ce faire un avis, ils en fument du citron tellement la pagaille qui règne tisse un inextricable tissus de doutes et d'incertitudes. De là à prédire ce que sera l'avenir, même le grand Doc ne le peut pas; c'est dire! En ce qui concerne les héros, ne dit-on pas que c'est la mort qui engendre les plus beaux héros, les légendes? Non!, ah bah moi je croyais!


post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#10 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 07 May 2018 - 13:33

..le lundi au soleil, c'est une chose qu'on verra jamais, chaque fois c'est pareil...Bon ça y est, tout juste levé et déjà le cerveau qui part en sucette à cause de la chaleur matinale! Vivement l'hiver!

 

Trêve de billevesées, faut que je m'y mette car je l'avais promis, craché, juré, morviné, toussé, éructé; et tout ce qui est dit, est dit! (Dicton de notre chanteur préféré, E. Mitchel)!

 

J'avoue que j'ai un peu de mal à commencer la narration car il faut remettre un peu d'ordre dans les évènements, mais comme personne ne sait exactement pourquoi la Fédération en est arrivée là, ne connait le "Qui qu'à commencé?" et le "Où c'est'y que ça c'est passé", soyez indulgent avec moi!

 

Toujours est-il que les oui-dires, les rumeurs, les propos de coiffeurs et de concierges abondent pour nous informer que tout est parti de deux planètes amies de longue date où alternativement, un an sur deux, des festivités étaient organisées pour fêter leur rapprochement. Les deux pontes représentant chacune des planètes s'étaient donc retrouvés à la même table, la même beuverie, chacun devant proposer à l'autre le met ancestrale préféré par l'autre protagoniste! On ne plaisante pas avec la bouffe surtout lorsque cela concerne la tradition.

 

La boulette est survenue parce que le cuisinier de l'un ne connaissait pas bien les traditions culinaires de l'autre et là mes aïeux, cela a jeté un froid intersidéral! Comme nos deux gaziers n'allaient pas s'étriper devant tout le monde, ils se sont échangés des sourires un peu coincés du bulbe puis autant vous dire, les festivités ont été largement écourtées.

De fil en aiguille, chacun s'en est allé cafter l'autre aux amis proches et petits à petits deux clans se sont formés, les "ceux qui soutenaient le rateur de bouffe" et les "ceux qui soutenaient l'offensé". Au début c'était plutôt drôle mais avec le temps la vindicte prenant de l’ampleur, vive Napoléon, les tensions alternatives et continues ont rendu le jeu moins marrant!

 

Il faut savoir que parmi les 300 planètes fédérées, un certain nombre d'entre-elles avaient dès de départ joué les suisses; on est neutre, aboule l'oseille et passe ton chemin; une manière comme une autre de ne pas se mouiller tout en continuant à compter les points. Une autre faction avait vu le jour, il s'agissait de civilisations qui espéraient bien jouer sur tous les tableaux et semant la pomme de discorde au sein des trois autres clans! Pas bête, à terme cela pouvait être très lucratif même si ce jeu ne faisait en fin de compte que démembrer encore un peu plus notre belle et noble Fédération.

 

Et cela est allé de mal en pi, ce que je trouve vache pour les peuples qui n'avaient rien demandé et qui commençaient à subir le marasme engendré par le déséquilibre fédérale. De toute manière c'est toujours le peuple qui trinque, c'est d'ailleurs pour cela que c'est dans le peuple que le taux d'alcoolisme est le plus important! Si si je vous assure!

 

Nous étions au début de la récession, de l'involution; la décrépitude attaquait sérieusement le fondement de la fédération avec plus de force qu'une pandémie de hémorroïdes, et bientôt ce sont les détenteurs du pouvoir financier qui s'organisèrent pour démanteler le clanisme institué afin de créer des guildes plus ou moins secrètes; celle des marchands notamment.

 

La guilde des marchands fut celle qui dirigea concrètement les destinées de la feu Fédération, les autres avaient été mises en place pour noyer le poisson, des sortes de guildes d'apparat comme celle des Philosophes, celle des distingués économistes, celle des constructeurs de navires......Pendant que tout le monde parlaient de ces petites guildounettes, personne ne s'attardait sur la plus puissante et la plus dangereuse : celle des marchands!

 

Il en est toujours ainsi à ce jour!

 

Pour l'instant je n'ai pas trop mal réussi à vous faire un petit point sur ce qui se passe au sein de la Fédération! Ah oui au fait, je ne vous ai pas dit! Le plus drôle dans l'histoire est que tout le monde a été d’accord pour garder le nom de Fédération à cette espèce de mélasse délétère. En quoi me direz-vous cela ressemble à une Fédération? Vous ne savez pas, moi non plus; encore un coup de la guilde des marchands. 

 

Vous aimeriez probablement en savoir plus sur cette guilde. Moi aussi mais en fait on ne connait pas grand chose de sa structure, de son organisation ni même qui est le blaireau qui la dirige. IL faut avouer que si nous savions cela on ne pourrait plus dire qu'il s'agit d'une société secrète, à par les journalistes peut-être! IL y a une certitude, elle dirige et contrôle tout ce qui se fait, s'achète ou se revend, se décide ou non dans la galaxie!


post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#11 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 07 May 2018 - 15:14

Bon mes petits poulets, il faut que je vous dise que je n'ai rien contre les journalises comme pourrait le laisser supputer mes propos précédents. Disons plutôt que je n'ai pas une totale confiance dans ce qu'ils racontent car certains d'entre eux sont payés à la ligne autant dire si leurs articles peuvent être dénués de la plus élémentaire vérité! Je sais, je sais; qu'est-ce que la vérité, comment peut-on la découvrir et blablabla! Il n’empêche que parmi tous les charlatans il existe des reporters qui se donnent la peine de fouiner au risque d'y laisser leur vie, afin de nous apporter des bribes d'informations susceptibles de faire évoluer notre savoir vers une vérité peut-être fragile mais digne d'être mise à la une de nos média. Je ne vais pas m'appesantir sur la question pour ne pas vous amener à penser que je leur passe la brosse à reluire, cela serait suspect de jouer le lèche-fondement et n'apporterait rien à la bonne connaissance de notre affaire. ,

 

J'en ai donc contacté plusieurs, il vaut mieux que cela soit eux qui prennent des risques que moi, et après avoir éliminé les miteux, les incertains et ceux qui n'avaient rien à dire, je suis tombé sur un clampin digne de mon intérêt; un certain Lorn Grattepool, drôle de personnage mais fiable à priori.

 

Cet espèce de grand échalas à l'allure d’échassier déplumé, la quarantaine bien tapée, ridé comme vieux pruneau desséché,  n'a d’abord pas voulu me causé le gredin! Il a fallut que j'insiste, que je bataille en sortant les bonnes cartes afin qu'il se décide à se dérider, au sens figuré bien sûr, et qu'il consente à me refiler un rendez-vous. J'en avais des suées et malgré mon contentement, j'avais encore des doutes, allait-il honorer ce rendez-vous ou me poser un lapin (ça marche aussi avec un autre animal)?

 

Durand quelques jours en attendant cette rencontre, j'ai poursuivi mes propres recherches et si celles-ci étaient propres ce n'était pas le cas de ce que j'avais découvert.Il y avait eu de nombreuses disparitions et assassinats, des attentats, des retournements de situations, dont la guilde des  marchants semblait avoir été instigatrice, le plus curieux résidait dans le nombre de témoins disposés à la disculper.  

 

Cette mafia spatiale était à priori bien organisée et si puissante que la populace était prête à se bouffer la langue pour ne pas risquer d'avoir à supporter le châtiment de ceux qui avait la malencontreuse idée de baver sur les marchands. 

 

Lors de mon rendez-vous avec Lorn Grattepool, ce dernier m'informa qu'il avait cependant eu de nombreux contacts avec des personnes disposées à parler, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes il va de soi. Il me fut évident que le petit père Grattepool ne souhaitait pas me donner toutes les informations qu'il avait collectées, encore moins les coordonnées de ses contacts. Pas con le lièvre, il faut toujours garder un peu de distance afin de pouvoir s'en sortir sans trop y laisser de poils (Oui parce qu'un lièvre n'a pas de plumes). En fait comme je m'en doutais et vous aussi si vous avez bien suivi, la Guilde des Marchands disposait d'un service secret, une petite armée de barbouzes endurcis dont le QI ne dépassait pas le nanomètre et prêts à tout pour satisfaire l'épaisseur de leur compte en banque.

 

Dirigé par un colonel dont Grattepool ignorait encore le blase, cette équipée de malandrins entrainés à la dure et armés comme des croiseurs agissait partout ou le boss les envoyait. Inutile de vous dire que ces lascars ne donnaient pas dans la dentelle, impossible de négocier une reddition, un report de peine, s'ils étaient missionnés pour t'envoyer ad patres, tu étais mort avant même d'avoir aperçu de loin l'un de ses gaillards. Et portant, quelques cibles y avaient échappée de justesse, Lorn Grattepool en avait retrouvé deux.

 

Finalement ce mec est vraiment une bonne recrue, balaise blaise!

 

Parmi les bonnes informations, Grattepool me conta une légende au sujet d'un type qui aurait détourné toutes les archives de la Fédération lorsque cela à commencé à sentir le gaz, il les aurait planquées sur une planète en lisière de la galaxie. Il se dit que le mec aurait transmis à sa mort l'emplacement à une personne digne de confiance qui aurait à son tour surveillé lesdites archives et perpétré la transmission jusqu'à nos jour. Une légende, des mecs qui vivent en ermite et se refilent des secrets lorsque l'un d'entre eux clabote, ça fait un peu mauvais roman, du déjà vu, mais bon qui ne vérifie rien découvre peu de chose. Lorn Grattepool me confia bien d'autres informations mais si je vous dévoile tout maintenant ou est le suspens ? Un peu de patience, dans les prochaines pages je ne manquerai pas de vous divulguer petit à petit ce que je sais aujourd'hui et qui me semble d'intérêt.

 

Depuis cette première rencontre avec Lorn Grattepool, nous nous sommes vus chaque semaine et avons fini par tisser des liens d'amitié. Cette info n'a pas tellement d'importance mais j'avais envie de la donner!! Il me fallait à tout pris savoir si l'archivage des données de la Fédération était une légende ou un fait historique et si tel était le cas, trouver comment les consulter. 

 

PS : Je suis le narrateur et en tant que tel je ne peux apparaître comme l'un des personnages de cette histoire. Cependant, Lorn Grattepool me semble bien trop seul pour mener à bien cette enquête, j'ai donc décidé de me transférer, me téléporter devrais-je dire dans cette histoire le temps que nous ayons au moins quelques unes des énigmes qui se posent à nous! Fallait y penser à ça!

PS2 : PS ne veut pas dire Parti Socialiste, mais PostScriptum


Modifié par LDdS-Td5Back, 07 May 2018 - 15:22.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#12 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 07 May 2018 - 16:14

La légende,

 

Brouteval le Pleutre travaillait depuis des lunes dans le grand sanctuaire, je devrais peut-être dire immense sanctuaire ou gigantesque sanctuaire, oui c'est ça; le gigantesque sanctuaire ça fait mieux. Il y était le responsable en chef de l'archivage des données disponibles sur la grande et noble Fédération. Fonctionnaire zélé, il ne manquait pas de tout mettre en œuvre pour que son travail soit irréprochable, et surtout pour être remarqué par le grand maître de l'information fédérale Guildebert - Firmin De Montalenvers. (ce n'est pas gênant tant que tu ne pratique pas l'équitation).

 

En ce matin de printemps il était soucieux car les médias du jour avaient fait part de problèmes politiques dont l'impact fragilisant le bon fonctionnement de la Fédération était sans nul doute réel et important. Les rumeurs parlaient sournoisement de fractures profondes qui mèneraient à moyen terme à l'explosion de la Fédération en une multitude de clans qui finiraient pas s'affronter les uns et les autres.

 

S'en étant inquiété auprès du grand maître de l'information fédérale Guildebert - Firmin De Montalenvers, ce dernier d'un geste paternaliste et d'une voix rugueuse mais douce au demeurant, avait tenté de le réconforter en lui disant que jamais les chefs d'état planétaires ne toléreraient la moindre scission au sein de cette honorable Fédération. Le vieux s'était mis le doigt dans l’œil jusqu'au coude puisque la suite des évènements démontra le contraire,  à moins qu'il n'ait voulu rassurer son collaborateur ou qu'il ait lui même trempé dans cette fourberie qui allait aboutir à la catastrophe.

 

Alors dans le plus grand secret notre ami Brouteval le Pleutre décida d'agir, pas convaincu du tout par les propos de son éminent patron. Il se mis en quête de trouver d'autres personnes inquiètes des évènements afin de créer une cellule de sauvegarde des archives de la fédération. Il imaginait que dans le pire des cas, c'est la Fédération toute entière qu'il faudrait sauver et était conscient qu'à lui seul il ne pourrait pas faire grand chose.

 

Cela lui pris du temps mais il y arriva et à l'aide de ses compères, il édifia sur la planète Paplard un titanesque dôme souterrain qu'il nomma Le Puy, dans lequel il structura des salles d'archives mais aussi une véritable ville pouvant contenir plus de dix milles habitants. Bien évidemment il pris soin de faire disparaitre des tables galactiques les coordonnées de la planète Paplard et de son système solaire. Pas couillon le gamin!

 

Ils téléchargèrent toutes les données archivées sur les média-cristaux de tellurium qu'ils transférèrent dans le coffre fort de l'un des vaisseaux spatiaux dérobés à la Fédération et prirent le temps de réunir toutes les personnes disposées à les suivre pour le bien de l'avenir de la Fédération.

 

Et en avant Marcel, ils prirent la route vers une zone de la bordure externe de la galaxie pour se rendre sur Paplard où ils s'installèrent définitivement. Que faire de toutes ces archives et comment en extraire la substantifique moelle pour tenter le sauver la Fédération ou bien d'en créer secrètement une nouvelle. Voilà bien le problème auquel il allait s'atteler et si Brouteval le Pleutre était un archiviste hors pair, il n'en était pas pour autant un meneur d'homme. C'est ballot je sais mais rien ne se fait dans la douceur à part peut-être l'effeuillage d'une belle par une tendre soirée ou monsieur et madame ont des envies tout à fait légitimes que je ne peux narrer sous peine d'être le plus indiscret des voyous.

 

Bref il s'écoula quelques siècles depuis leur arrivée sur Paplard et personne dans l'ancienne Fédération n'imagina ne serait-ce qu'un instant que des dissidents s'étaient réfugiés sur une autre planète et encore moins ce qu'ils pouvaient y mijoter (En tous cas pas des petits plats afin d'éviter toute vexation qui aurait pu foutre le feu à la cuisine). Brouteval le Pleutre avait lâcher la rampe depuis un moment et les remplaçants s'étaient évertués à suivre le chemin tracé, pas sûr qu'avec cette méthode la rénovation de la Fédération serait un jour suffisamment efficace pour lui redonner la puissance et la stabilité d'antan.

 

Avec Lorn Grattepool nous avons fini par retrouver cette planète non sans y consacrer un dur labeur et c'est ainsi que par un jour pourri d'un hiver épouvantable après un vol qui dura dix huit mois, nous nous posâmes sur Paplard fort loin de la capitale pour ne pas se faire repérer! En effet nous ne savions pas comment nous serions accueillis, mieux vaut passer pour un trouillard précautionneux que de s'en prendre plein la tronche et finir en héros sur le boulevard des allongés.


Modifié par LDdS-Td5Back, 11 May 2018 - 17:04.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#13 Carole

Carole

    Belette ascendant fouine MISS HORS SUJET

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 17794 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 08 May 2018 - 20:40

Trop bon !! Encore !

La description de Lorn Grattepool me fait encore marrer 😂

Modifié par Carole, 08 May 2018 - 20:40.


#14 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 11 May 2018 - 17:37

Lorn et moi avions décidé de passer la première journée à préparer notre approche discrète de la capitale qui en fin de compte n'était, vu d'une altitude de 575 mètres, quarante deux centimètres et huit millimètres, qu'une grosse bourgade se résumant en un entrelacs de ruelles serpentiformes zigzaguant  entre des immeubles de hauteurs variées et bâtiments ventrus faisant peut-être figure d'habitation. Bref comme vous le remarquez vous-même on n'en sait pas beaucoup sur cette capitale et à pour être franc on s'en tape le coquillard avec une fourchette à escargot.

saintes

Cependant, il fallait trouver le moyen d'entrer discrètement, de se faufiler comme des ombres bien sombres en pleine nuit, trouver où se trouvait l'accès aux sacrosaintes archives et cerise sur le flan aux pruneaux, convaincre un inconnu de nous laisser entrer pour une petite consultation des textes historiques. Un détail, pour cet inconnu nous étions fatalement nous aussi des inconnus; allait-il nous faire confiance ou appeler la cavalerie ce qui mes cocos ne ferait pas notre affaire!

 

Lorn en avait les rides qui se creusaient rien que d'y penser, son visage avait verdi d'inquiétude,tout son être s'était comme recroquevillé à l'intérieur de sa peau flétrie, comme un ballon de baudruche dégonflé. Ne comptez pas sur moi pour lui souffler dans le cornet ou ailleurs, pour lui redonner une forme à peu près cohérente! Ah ça non!

 

Mais voilà, il fallait se lancer, donc après moult tergiversations, recommandations, motivation et même psycho-coaching, il déplia sa grande carcasse, rejeta d'un mouvement lent et sans énergie, son unique mèche de cheveux délavée sur le côté puis me regarda d'un air de chien battu contrarié de ne pas avoir eu son nonos à la pâté du soir. Ce geste qui aurait pu être élégant, donnait d'avantage dans la nostalgie, et j’eus bien de la peine à ne pas éclater de rire en le voyant ainsi si peu motivé  à l'idée de se jeter dans la gueule du loup.

 

Nous quittâmes notre nef spatiale, et utilisant les rochers, les arbres, enfin toute aspérité, anfractuosité suffisamment importante pour nous masquer, nous réussîmes après dix heures de marche; debout, à genoux, en rampant; à nous approcher à moins de dix mètres du premier bâtiment. Nous fîmes halte, en silence nous nous offrîmes une petite collation; une romulienne encore fraiche, de la viande séchée en tranches fines et quelques petits gâteaux secs fourrés aux raisins.

 

Après un rot tonitruant digne d'un champion olympique en la matière, Lorn étira ses bras pour se dégourdir puis en me regardant finir mes petits gâteaux secs, ils me lança :

- Dites moi chez narrateur, qu'est-ce qu'on fait maintenant?

- Bah d'après vous cher Lorn ? On n'est pas venu pour un pique-nique, on file vers la ville!

- J’entends bien chez narrateur, mais dans quelle direction?

- Comme ça au débotté je vous dirais bien tout droit et vaille que vaille; mais je ne sais pas plus que vous bougre d'âne!

- Ah oui!

- Bah oui!

 

Vous remarquerez la puissance des échanges, c'est vous dire si on est dans la daube et que notre périple n'est pas organisé aux petits oignons comme cela aurait dû l'être! Alors il se leva, passa son sac à dos sur ses épaules et me contempla en train de finir mon repas. Enfin, n'y tenant plus, il attrapa ses jumelles numériques et commença à ausculter alentours et principalement les bâtiments que nous pouvions apercevoir de notre position.

 

Mais c'est qu'il se réveille le gamin! Gardons l'espoir. Je rangeais à mon tour mes effets dans mon sac à dos puis nous partîmes en direction de la route qui nous semblait être la plus grande. Nous cheminâmes sans parler le moins du monde, Lorn avait repris son air taciturne et moi mon air goguenard.  A peine avions nous fait trois cent mètres qu’une voix rauque et tonitruante nous intima l'ordre de stopper nette notre marche.

- Alt là mes gaillards, un pas de plus et je vous aligne aussi facilement qu'à la fête foraine. Qui êtes-vous, que faites-vous par ici, ou allez-vous....

- Oh là, une question à la fois, m'écriai-je! D'abord baissez votre arme! Nous ne sommes pas ici en ennemis donc aucune raison de nous pointer ainsi avec votre tromblon!


Modifié par LDdS-Td5Back, 11 May 2018 - 17:51.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#15 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 14 May 2018 - 13:28

Après de nombreux échanges verbaux sans grand intérêt pour une bonne compréhension de notre situation, Lorn et moi commencions à en avoir plein le postérieur de toutes ces questions posées par celui qui était visiblement le chef de la troupe mais n'avait aucun pouvoir décisionnaire. Nous le lui fîmes comprendre avec tout le doigté nécessaire, vous me connaissez.

 

Nous nous exécutâmes et suivîmes ces hommes en armes. Nous primes un enchevêtrement d'avenues, de rues bondées de monde, notre ami Lorn lorgnait à s'en péter les yeux les jolies gazelles brunes aux yeux très clairs qui laissaient paraître sous leurs vêtements d'hiver, des lignes attirantes et affriolantes que notre grand échassier aurait aimé  toucher de ses mains gourmandes et décharnées. J'ai bien cru un instant qu'il allait se gaufrer un pilonne de signalisation!

Les constructions n'avaient rien d'étonnantes, j'avais l'impression qu'elles avaient été bâties dans la précipitation et implantées sur le terrain sans logique particulière. Pas très gai le lieu, pas très resplendissante cette ville où en revanche la population paraissait heureuse de vivre, les femmes et les hommes étaient souriants, à notre passage ils nous gratifiaient souvent d'un large sourire, un accueil plus agréable que celui qui nous avait été réservé par le chef des gardes.

 

Mais bon, ces sourires étaient peut-être faux, une sorte d'habitude qui ne signifiait rien d'autre qu'une manière de s'adresser à des inconnus. Ou alors, nos trombines leur portaient à rire, aussi après quelques temps passés à les observer, je me concentrais davantage sur le parcours que nous suivions, remarquant au passage qu'il semblait un peut trop s'éterniser à mon goût.

 

Enfin, après de longues heures, nous arrivâmes au pied d'une bâtisse immense accessible via un escalier aux nombreuses marches. Sur le gigantesque perron, entre les colonnes de la façade aux allures de temple antique, une double porte en bois sombre nous permis de pénétrer à l'intérieur du bâtiment. Nous fumes contrains de poser nos céans pacifiques sur des bancs peu confortables et d'attendre qu'un loufiat déguisé en perroquet nous demande de le suivre. Et c'est reparti pour de longues heures d'attente!

 

On nous convia à rejoindre dans un cabinet aux dorures éblouissantes, une sorte de collège de vieux croutons dont certains devaient encore tenir debout par la grâce du saint esprit, heureusement pour eux ils étaient assis. Au centre de cette honorable tablée de barbichons tous plus ou moins durs de la feuille, se tenait, enfin c'est une façon de parler, un plus vieux peut-être, un plus sage qui arborait une couronne de fleurs rabougries. Il n'avait l'air d'être bien frais, et ce perdreau qui n'était pas de l'année avait une sorte de rictus qui lui faisait prendre la partie droite de sa bouche d’où s'écoulait en abondance un filet de bave saumâtre. Pas de chance le pauvre, sa face ronde et plate, jaunâtre percée de deux yeux bridés très étirés vers les temps, constellée de tâches de rousseur, me fit penser à un vieille crêpe bretonne abandonnée en plein soleil! Face de crêpe ou tronche de pizza, à vous de choisir!

 

Tout en vibrations désordonnées, tronche-de-crèpe nous fit signe de nous assoir ce qui est fort agréable dans le principe mais très débile lorsqu'on sait qu'il n'y avait rien pour nous poser. Lorn le lui fit comprendre et tronche-de-crèpe d'un geste brusque, qui faillit le faire choir de son fauteuil, pour que des sièges nous soient apportés. Eh bien mais amis la séance ne semblait pas en passe de se dérouler sous les meilleurs augures! 

 

En effet, les petits vieux causaient entre eux puis papi tronche-de-crêpe s'adressait à nous. Sauf que, handicapé de la mandibule, bavant à tour de bras, postillonnant comme un arrosoir automatique de jardin, il avait bien du mal à se rendre compréhensible, d'autant que son râtelier qui ne devait pas être de bonne facture ou trop ancien pour être toujours dans les normes, son râtelier dis-je, n’arrangeait pas les choses au point que Lorn et moi-même avions une sainte frousse; se prendre au mieux quelques ratiches dans la tronche voir au pire le matériel au complet dans le tarin!

 

Cela l'énervait le bougre et plus il s'énervait, plus il tremblait, dodelinait du crane, partait en gestes désordonnés, postillonnait....inutile de vous préciser davantage le tableau. Nous aurions pu en rire sauf que nous étions dans un pétrin insoluble, rien de drôle je vous l'assure.


Modifié par LDdS-Td5Back, 14 May 2018 - 13:39.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#16 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 14 May 2018 - 14:17

Cela dura des heures, nous ne comprenions pas tout et la bordée de vieux croutons n'entravait pas grand chose à nos propos il faut bien le reconnaitre. Nous avions quand même réussis à leur faire valoir que nous étions de paisibles chercheurs en quête d'informations sur l'histoire héroïque de la confédération, qu'ils n'avaient rien à craindre de nous et que notre objectif n'était pas d'aller cafter quoi que ce soit aux dirigeants de la fédération. Au demeurant je les comprenais, ils se planquaient depuis des lustres pour ne pas être emmouscaillés par ceux qu'ils jugeaient responsables de la grand perdition, et voulaient absolument garder secret leur projet de reconstituer sur les bases anciennes une fédération parfaite. A mon avis ils se fourraient le pied dans l’œil jusqu'au genou car une civilisation parfaite n’existe pas. Notre but n'étant pas de leur faire perdre leurs rêves, nous restâmes sur ces points de divergences très en retrait.

 

- Mais que voulez-vous au juste, baragouina tronche-de-crêpe?

- Le Monsieur te dit...simplement consulter vos archives! Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans cette demande que nous réitérons sans arrêt depuis le début de notre entretien?

- Comment? Gargouilla le vieux?

 

Lorn était sur le point d'exploser aussi je posais affectueusement ma main sur son bras et lui glissais à l'oreille; "Laissez-moi faire, restez calme, je sais que ce n'est pas facile d'autant que nous ne savons pas s'il le fait exprès ou s'il est vraiment dur de la feuille" Lorn était cramoisi et mes propos n'avaient pas capacité à lui redonner cette zénitude qu'il arborait habituellement. Je décidais donc de tenter une nouvelle approche et en premier lieu de quémander une pause.

 

- Seriez-vous d’accord messieurs pour que nous nous accordions une pause d'une petite demie-heure ?

- Une quoi? Éructa tronche-de-crêpe? Je ne comprends pas le rapport avec le croupion et le beurre?

- Non je n'ai pas dis ça, "Seriez-vous d’accord messieurs pour que nous nous accordions une pause d'une petite demie-heure ?" m'écriais-je! Je commençais moi aussi à péter les plombs! Le pire était de voir la tronche du petit vieux qui se tortillait lorsqu'il s'efforçait d'entendre ce que le lui disait! Un vrai château branlant avec ses dodelinements et ses mouvements en avant et en arrière, en permanence en une sorte de bascule déséquilibrée menaçant à tout instant de s'écrouler !

- J'ai pas compris, me répondit-il! Mais nous pourrions faire une petite pause d'une heure car à nos ages, les longues réunions sont très épuisantes!

 

Là j'ai bien failli m'en étouffer de rire, nous étions aussi Lorn et moi rincés et une heure de répits ne serait pas de trop. Nos hôtes nous firent servir des boissons fruitées accompagnées de ce qui ressemblait fort à des petites pâtisseries, nous appréciâmes l'attention et cette collation fort savoureuse! C'était la première bonne chose qui nous arrivait depuis notre arrivée sur Paplard. La pause s'éternisa, puis un larbin vin nous informer que le collège des sages allait nous rejoindre incessamment sous peu. Cela pris quand même du temps car à petits pas branlants ce qui n'aurait duré que quelques secondes pris pas loin d'un gros quart d'heure! Enfin, les petits vieux s'étaient restaurés, cela se voyait d'ailleurs aux petites traces maculant leurs jolies toges, ils avaient certainement procédé à une petite vidange ou un changement de couche et étaient parés pour affronter la suite de cette séance sans fin!

 

- Bon, chers voyageurs, que voulez-vous au juste, baragouina derechef tronche-de-crêpe?

 

Je me sentis pâlir et n'osant jeter un œil vers Lorn, je n'eus pour réaction qu'un pale sourire de désœuvrement qui devait en dire long sur la décrépitude morale dans laquelle je me trouvais en cet instant. Tronche-de-crêpe oreille droite tendue dans ma direction, yeux délavés pointés vers une sorte de vide intersidéral dans lequel je devais figurer telle une ombre sur noir d'espace, attendait sans impatience que Lorn ou moi lui fasse réponse à sa question.


Modifié par LDdS-Td5Back, 14 May 2018 - 14:18.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#17 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 14 May 2018 - 15:03

Cela dura presque quinze jours heureusement entrecoupés de repas, de périodes de sommeil et de visites de la cité qui en fait était plus importante que ce qu'elle nous avait paru depuis le ciel au jour de notre arrivée. Fatigué par les fastidieuses séances d'échanges avec le collège des sages, après une bonne douzaine de pétages de plomb, Lorn avait perdu pas loin de dix kilos et lui qui est guère épais par nature comme aurait pu le dire Léon Tolstoï, en était presque devenu transparent! J'en avais mal pour lui que voulez-vous, malgré mes tentatives nombreuses et récurrentes pour le maintenir calme afin qu'il supporte les petits vieux, il en était arrivé à les haïr au point d'envisager de les trucider dès que l'occasion se présenterait. J'étais fort inquiet car mon grand échassier était plutôt tolérant dans l’âme et pacifiste dans les faits.

 

Aussi chaque matin, nous avions pris l'habitude de déjeuner ensemble et en paix, cela me permettait du moins je l'espérais de le préparer, le mettre en condition pour subir notre séance journalière.

 

- Bon Lorn, aujourd'hui sera un jour comme les autres, nos petits vieux vont être chiants au possible, l'important serait d'arriver à leur faire comprendre que nous recherchons des données sur les héros anciens de la fédération; rien de plus pour aujourd'hui. Mot après mot nous arriverons bien à nos fins! Donc on reste zen, on ne s'énerve pas, on réitère nos questions jusqu'à ce que nous ayons des réponses satisfaisantes, lorsqu'ils en auront ras le bol ils nous laisseront accéder à l'ensemble de leurs archives.

- Ben oui mais moi je ne peux pas rester zen, ils sont en train de me bouffer la vie ces vieux grigous! Quand je pense que c'est eux qui régissent cette civilisation j'ai de sérieux doutes quant à leur volonté de créer une nouvelle fédération car il faut l'avouer on ne fait pas du neuf avec du vieux et là je suis gentil car je devrais dire du très vieux, de l'antédiluvien.

- Oui mais nous avons besoin d'eux pour accéder aux salles d'archives, personne ne nous y tolérera sans l'aval de ces vieilles carcasses!

 

Lorn se repliait sur lui même à l'image d'une chambre à air qui se dégonfle! Certains jour il en perdit appétit et je dû le forcer à ingurgiter quelques gâteaux secs, des fruits et du jus de fruits pour qu'il ne commence pas la journée avec rien dans le ventre.

 

- Aller mon Lornounet, une cuiller pour papa, une cuiller pour maman, un petit verre de jus de fruit pour tronche-de-crêpe..

- Ah non alors, pas pour tronche-de-crêpe, me rétorqua-t-il avec violence!

- Bah alors mon petit Lorn, on ne va pas faire un caca nerveux? C'est une image, c'est pour faire passer la pitance!

- Je sais, je sais mais pas pour tronche-de-crêpe. Je le hait, je voudrai le voir mort à mes pieds, écrabouillé, la langue noircie par l’asphyxie pendouillant de son horrible bouche baveuse et ses yeux sortis de leurs orbites. Je ne suis pas méchant pourtant mais là ça dépasse ce que je peux supporter.

- Bon Lorn, je vois que tu as la patate aujourd'hui, tu ne va pas me faciliter la tâche moi qui comptais sur toi pour nous faire avancer positivement avec les petits vieux.

- Désolé ce n'est pas mon jour, je ferai mieux de rester au lit!

- Ben voyons et c'est moi qui vais devoir me farcir les gnomes toute la journée. Merci pour la solidarité!


Modifié par LDdS-Td5Back, 14 May 2018 - 15:07.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#18 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 16 May 2018 - 14:55

Nous eûmes une réunion particulièrement difficile, je crois bien que tronche-de-crêpe était dans le pire état que nous lui avions connu depuis notre rencontre! Je ne sais pas s'il s'était piqué le tarin aux alcools, s'il avait forcé sur les produits hallucinogènes ou bien  avalé top de psychotropes, toujours est-il qu'il n'entravait rien, qu'il n'entendait rien, qu'il bavait plus que de coutume que c'en était Niagaresque et que son regard vitreux paraissait aussi vivant que celui d'un merlan sur l'étal du poissonnier depuis plus de deux semaines. Nous étions mal barrés et je voyait bien que Lorn ne supporterait pas une journée entière dans ces conditions. Il me fallut user de mon charme, de ma diplomatie et toute ma force de conviction pour faire comprendre au troupeau de vieilles carnes que le mieux serait de reporter au lendemain ce qu'ils appelaient avec un peu trop d'excès à mon goût, notre réunion journalière.

 

Je dois avouer qu'au fur et à mesure que j'observais tronche-de-crêpe en train de baver tel un escargot en sueur, une certaine envie de gerber me montait à la commissure des lèves ce qui ne me portait pas à vouloir à tout pris continuer nos conversations du jour. Malgré mon insistance, nous ne pûmes échapper à un certain nombre d'échanges, car les pépés ne lâchaient pas comme ça la causerie, ils n'avaient certainement que ça à faire, ça devait les occuper et ce n'était que lorsque leurs pauvres vieilles batteries étaient à plat qu'ils consentaient à nous lâcher le mollet.

 

Nous gagnâmes tout de même quelques heures que nous pûmes passer avec l'accord du collège, dans les rues de la ville! Enfin seuls, nous partîmes au hasard. Biens des locaux nous regardèrent avec étonnement; j'allais dire comme si nous étions des extraterrestres, qui était le cas pour eux; mais leurs regards étaient généralement empreint gentillesse et il n'était pas rare qu'un sourie nous fut offert. Lorn avait une préférence très marqué pour les charmantes dames et demoiselles qui alors qu'elles étaient fort couvertes compte tenu du temps, n'en laissaient pas moins paraître des attraits qui faisaient tournebouler les yeux de notre grand échassier, lui collaient des sueurs et des frissons et le rendait peu enclin à écouter mes propos. Bref, cela m'agaçait un brin mais je ne pouvais lui en vouloir et son comportement de gamin boutonneux découvrant à la puberté les attachants atours de la gente féminine m'amusait franchement.

 

Quelques heures plus tard alors que nous naviguions dans le centre ville, nous nous aperçûmes que le jour allait tomber et qu'il nous fallait rejoindre les appartements qui nous avaient été gentiment prêtés par les petits vieux. Lorn avait décidé de continuer son périple, motivé sans doute par une sorte d'instinct de découverte, je pouvais toujours lui faire comprendre que nous ignorions tout  des habitudes nocturnes des locaux, celles-ci pouvant être peu en conformité avec nos us et coutumes, qu'en fin de compte il y aurait peut-être quelque danger à rester dehors à des heures tardives!  Il n'en eu cure, s'en tamponna le bégonia et me fit remarquer à juste titre il est vrai, que je n'étais pas sa mère et qu'adulte depuis bien des lustres il avait le droit de choisir et décider ce qu'il ferait des heures à venir! Je décidais donc de faire demi tour afin de prendre le chemin me menant vers le bâtiment dans lequel je savais trouver un bon repas et une couche digne de recevoir mon auguste personne.

 

Après tout, inutile de s’inquiéter pour Lorn, il ne risquait rien à priori et saurait de tout manière se sortir de situations mêmes si elles étaient un peu scabreuses. Enfin je l'espérais. Arrivé en mon antre, je me jetais sous une douche chaude et parfumée n'hésitant pas à un passer un long moment, je me séchais vigoureusement puis m'étant vêtu comme il se doit, je descendis me restaurer dans un local public simple et dénué de décorum mais d'où d'agréables effluves s'échappaient pour le plus grand plaisir des badauds dont l'estomac en ses heures de fin de journée réclamait pitance.

 

Agréablement reçu, fort bien servi et approvisionné de mets exquis, je passais quelques heures à savourer ce moment  où les sens sont chouchoutés plus que je ne l'aurai espéré.

A ma grande surprise, un couple qui m'observait depuis un moment, s'approcha de moi pour visiblement tailler la bavette.


post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#19 Stepquest

Stepquest

    The Ducke

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 7804 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:In France, IdF
  • Interests:Plus de centres d’intérêts que je n'ai de temps pour m'y intéresser! C'est ballot non?
  • Ville :Champigny Sur Marne (94)
  • Véhicule(s) :Renault Captur Initiale TCE120 Essence BVA

Posté 17 May 2018 - 15:05

Pour parler franchement, je n'avais pas envie de causer avec ces deux locaux qui me paraissaient fort sympathiques au demeurant, je souhaitais rester seul pour profiter des saveurs gustatives de ce que je venais de déguster, de ce que j'étais en train de m'envoyer dans le cornet et de ce qui s'en suivrait! Mais, lorsque vous arrivez sur une autre planète qui plus est pour demander plus-que donner il faut savoir faire preuve de diplomatie pour bien être accueilli par la population.

 

Je ravalais donc mes velléités de solitude et passais en mode causette au coin du feu! Pas décidé à tirer le premier, j'attendais donc que les convives par obligation ouvrent les hostilités.

 

- Qu'êtes-vous faire sur notre planète, me demanda gentiment le mâle du couple.

- A vrai dire, je suis venu consulter les archives de la grande Fédération, rétorquais-je en finissant de mâcher ce que j'avais dans le gosier. Je sais ce n'est pas bien de parler la bouche pleine, cependant je ne pouvais pas recracher dans mon assiette le contenu de ma bouche, ni même l'envoyer valdinguer par terre. Déjà j'étais arrivé à ne pas postillonner ce qui vous le reconnaitrez sans doute est plutôt sympa pour mes deux invités.

- Ah! les archives! émis la jolie compagne du mâle assis devant moi! Je pensais qu'elle allait poursuivre sa phase, mais non elle resta dans l’expectative!

- Oui, répondis-je pour rester dans le même style de communication, bref mais concis!

- Les archives je comprends,mais quoi en particulier? m'interrogea le mâle !

- Tout ce qui concerne les causes du grand chambardement mais aussi ce qui concerne les derniers héros de cette période mythique.

- Cela va vous faire énormément de documents à consulter d'après ce que je sais, répondit la femelle.

- Ce n'est pas grave car avec mon collègue de recherche nous avons du temps devant nous! Et puis vous savez, lorsqu'on se lance dans des recherches il ne faut pas compter son temps!

- Ah oui, dit-elle!

- C'est certain dit-il!

 

Bon là j'étais un peu désespéré car tailler une causette de cette matière n'avait rien d’enchantant; je décidais donc de lancer les discussions sur un autre sujet. On ne sait jamais, sur un malentendu ça peu marcher! Quand te reverrais-je pays merveilleux....

 

- Et vous chers amis, que faites-vous dans la vie? (A vrai dire je n'en avais rien à faire, je voulais simplement leur être agréable en feignant de m'intéresser à eux, il n'y a pas de mal à mentir lorsque c'est pour le bien de l'autre non?)

- Nous travaillons dans le domaine de la prospection minière, me dit-il

- Tous les deux, interrogeais-je in petto!

- Oui, nous nous sommes rencontrés lors de nos études respectives, nous nous sommes plus et zoup-dans-la-soupe nous avons décidé de nous mettre en couple! De fil en aiguille, ayant tous les deux la même formation et le même intérêt au sujet des activités minières, nous avons pensé que travailler ensemble nous permettrait d'être en permanence l'un avec l'autre, quand on s'aime il n'y a pas mieux; me dit-elle avec malice, les joues empourprées telles le cul bien rouge d'un gibbon!

 

Alors là mes enfants on tombe dans la romance; "Love me tender..." je n'ai rien contre toutefois pour des gens qui frôlent le mi-parcours je trouve cela un peu mièvre et j'espère bien qu'ils ne sont pas là pour me raconter leur petite vie d'amoureux transis avec tout les détails croustillants qu'il y aurait lieu de narrer d'après eux. Cela dit j'ai bien aimé la formule "zoup-dans-la-soupe", formule qui au demeurant m'a rappelé ma grand-mère qui lors d'un diner avait éternué si fort que son dentier était parti à la nage dans une bonne souplette au potiron! Si mon père en avait bien rit, ma mère plus délicate en la matière avait failli non seulement gerber dans son écuelle, mais aussi se trouver mal à tel point que mon père toujours aussi chevaleresque avait dû se précipiter vers elle afin qu'elle ne finisse pas le nez sur la moquette! 

 

Compte tenu de la teneur de notre discussion, je m'enquis de savoir si notre couple d'enfer avait à moments perdus eut l'audace de se reproduire!

 

- Arf non mon cher monsieur, me répondit-il. Nous n'avons pas eu le droit, nous ne sommes pas prioritaires, il faut que nous attendions notre tour! Dit-il 5Le mâle, j'espère que vous suivez!)

- Pourtant nous aimerions bien. C'est l'un de nos objectifs majeurs, nous voudrions deux enfants, si possible un garçon et une fille! Répondit-elle, la larme à l’œil

- Vous avez espoir que cela vous soit accordé prochainement, dis-je poliment, le regard triste et la lèvre basse!

- Nous ne savons pas! Dit-il

 

J'étais en train de penser qu'il ne faudrait tout de même pas trop attendre! Ils n'étaient pas des perdreaux de l'année à priori, j'avais quelques craintes pour les rejetons issus de ce couple adorable sans doute mais qui au fil du temps seraient de moins en moins aptes à faire des petits en état de marche! Vous me direz que ce n'est pas mon problème mais lorsque comme moi on a le sentiment à fleur de peau, on ne se refait pas!

 

- IL faudrait peur-être tanner ceux qui sont susceptibles de vous donner l'accord, les secouer, leur rentrer dans le lard! Non? Questionnais-je

- Oh là, mon brave Monsieur! Impossible car cela serait irrespectueux, d'ailleurs nous n'oserions jamais monter au créneau! L'Administration sait ce qui est bon pour nous et donc nous donnera son accord au moment voulu! Dit-elle 


Modifié par LDdS-Td5Back, 17 May 2018 - 15:56.

post-58931-0-22014400-1527858665.jpg Le chaos est dans l'ordre de l'Univers, il y réside... 


#20 Carole

Carole

    Belette ascendant fouine MISS HORS SUJET

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 17794 messages
  • Sexe:Femme
  • Ville :Nice (06)
  • Véhicule(s) :Familiale moche (RS)

Posté 17 May 2018 - 15:32

Euh... je crois qu’il y a eu un souci à la publication...






Similar Topics Collapse

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)