Aller au contenu


Photo
- - - - -

Histoire BUELL


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 lapprenti

lapprenti

    God Save The Triple

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 4325 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:Grenoble
  • Ville :Grenoble
  • Véhicule(s) :Triumph Street Triple

Posté 02 April 2007 - 12:44

La marque a été créée par Erik Buell au début des années 80. Sa grande passion est la compétition. Erik Buell a conduit sa première moto à douze ans et il a été instantanément mordu. Plus tard, quand il a travaillé chez un revendeur local de motos pour payer ses cours du soir, il est passé rapidement du poste d'apprenti mécanicien à celui de responsable du service après-vente.

A cette époque, Erik Buell commença à courir au niveau amateur, sa passion et son talent le conduisirent au plus haut niveau des courses professionnelles aux Etats-Unis. En 1978, il signa le temps de qualification le plus rapide d'un débutant pour la course Daytona 200.

Erik a passé son diplôme d'ingénieur dans un but bien précis - il voulait continuer à travailler sur des motos. Après son diplôme, il entra chez Harley-Davidson comme ingénieur châssis. Il a fait enregistrer de nombreux brevets concernant les motos pendant son séjour chez Harley-Davidson. Erik quitte Harley-Davidson en 1982 pour poursuivre le rêve de créer sa propre machine de course. Il mit au point la RW750 deux temps quatre cylindres pour l'engager dans la série de courses sur route AMA Formula 1. Une modification du règlement a exclu la RW750 de cette catégorie, Erik se tourna alors vers la création d'une moto de sport américaine de route. Harley-Davidson a fourni des moteurs à Erik entre 1987 et 1993 pour une série de modèles innovants, marqués par des caractéristiques inédites. Buell fut par exemple le premier constructeur à utiliser une fourche avant inversée et des flexibles de frein en acier inoxydable tressé sur une moto de série.

Image IPB

En 1993, Harley-Davidson décida de développer son activité en attirant de nouveaux clients sur des segments de marché plus larges. Harley avait suivi de près le travail de Erik et c'est naturellement vers lui que l'usine se tourna à cette époque. En février 1994 naquit la nouvelle société Buell Motorcycle Company, détenue à 49 % par Harley-Davidson. Quatre ans plus tard, Harley a racheté 49 % supplémentaires de la société pour devenir l'actionnaire majoritaire, Erik conservant 2 % des parts et un contrat de travail à long terme permettant d'assurer la continuité dans l'innovation. La Buell Motorcycle Company est maintenant une filiale de Harley-Davidson, Inc.

Image IPB

Grâce au soutien et à l'apport de Harley-Davidson depuis 1993, Buell a pu présenter une gamme complète de motos. La gamme XB9 introduite en 2002 est une nouvelle évolution des modèles largement éprouvés et appréciés de Buell. A la fin des années 80, la production annuelle de motos de Buell se comptait en centaines. Aujourd'hui, l'usine spécialement construite à East Troy dans le Wisconsin emploie plus de deux cents personnes qui fabriquent plus de 10 000 motos par an.

En 1987, Eric Buell crée la RR 1000 "Battle Twin " en récupérant un stock de 50 moteurs de la feu XR 1000 (double carburateurs.), qu'il monte dans son garage. Les premiers modèles se caractérisent par un carénage intégral. Les couleurs rouge, blanche et noire sont celles du département course ( ou racing department) de Harley Davidson .
Image IPB

1989: la Buell RS 1200 dîte "westwind" tombe l'imposant carénage intégral. C'est une machine sportivo-GT avec un dosseret faisant office de dossier pour le passager.
Image IPB

1993: Harley - Davidson achète 49% des parts de la société d'East Roy. Sur le plan esthétique, les Buell deviennent des naked-bikes avec d'abord la S2 Thunderbolt (ci-contre,à gauche) puis...
Image IPB

...la buell S1"lightning" qui fait vraiment décoller la marque.
Image IPB

1998: Harley Davidson prend le contrôle total de la Buell Motorcycle Compagny.

Les moteurs utilisés au départ (jusqu'à la game XB de 2002) proviennent de la gamme Sportster Harley-Davidson.
A partir de la game XB (2002), le moteur devient spécifique à Buell, même s'il reprend l'architecture initiale du moteur Sporster harley.

Le but recherché en adoptant ces motorisations est d'obtenir un grand plaisir de pilotage et des sensations, plus qu'une recherche de puissance pure et d'efficacité face au chronometre.

Les Buell sont aussi réputées pour utiliser des procédés techniques originaux et innovants (repris ensuite par les grands constructeurs japonais) dont l'optique générale est d'obtenir une centralisation poussée des masses, et de diminuer le poids non suspendu :

le pot déchappement est logé sous le moteur et non le long de la roue arrière
le frein avant est monodisque de grand diamètre
Depuis 2002, date de création des modèles XB, puis sur l'ulysses,

l'échappement reste sous le moteur, résistant à la mode lancée par DUCATI plaçant ces accessoires lourds sous la selle
le cadre fait office de réservoir d'essence
le bras oscillant contient l'huile moteur
le disque de frein avant est fixé à la périphérie de la jante, ce qui permet, par rapport à un ensemble double disque, de gagner 3 kg pour une puissance de freinage équivalente.

Pour donner aujourd'hui les moto au look diabolique que vous connaissez :
j'ai nommé la famille XB

XB12S ; la pionnaire
Image IPB

XB9S : moin de puissance mais autant de sensation
Image IPB

XB12S Ulysses : une sorte de trails bizare, mais la plus polyvalente des buell...
Image IPB

XB12R : pour les plus sportif
Image IPB

XB12SS : plus longue mais moin exclusive...
Image IPB

Ma future belle...si dieu veux comme on dit : :wub: :wub:
Image IPB

et pour finir la nouveautée 2007 : XB12STT
Image IPB

Une petite caracteristique technique commune a toute les 12 :
Moteur : 1 203 cm3, 2 cylindres en V à 45°, alésage 88,9même x course 96,8même refroidi par air, distribution culbutée - 2 soupapes/cyl. - réglage automatique, graissage par carter sec (2,4 litres), injection électronique diam. 49même, échappement piloté, 5 vitesses, transmission par courroie
Puissance 100 ch. (74,6 kW) à 6 600 tr/min, couple 11 daN.m à 6 000 tr/min

Et pour la xb9s
Moteur : 984 cm3, 2 cylindres en V à 45°, alésage 88,9même x course 79,4même, refroidi par air, distribution culbutée - 2 soup./cyl., injection électronique, 5 vitesses, transmission par courroie
Puissance 84,2 ch. (61,9 kW) à 7 400 tr/min, couple 8,6 daN.m à 5 600 tr/mi


La liste n'est pas exaustive, vous avez remarqué que je m'interresse plus a l'apres 2002 serie XB qu'a celle d'avant c'est volontaire, mais si quelqu'un veux faire les series S1, M1 ect... qu'il ne ce gene pas au contraire...
Je n'ai pas poussé les recherche sur les difference entre les modele ce que ça interresse peuvent cherché, c'est vraimeent une apporche vulgaire de Buell, une piste de lancement pour d'eventuel recherche par des interressés !!
vla :moto:

#2 zhornette

zhornette

    Explosive...carbure au Zirconium!!

  • Golden Girl
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9948 messages
  • Sexe:Femme
  • Location:Yonne
  • Ville :(89)
  • Véhicule(s) :Honda 600 CBF ; Renault Clio RXE

Posté 02 April 2007 - 15:56

Exellent travail !!! :cool: :bravo:
Image IPB

#3 aenur

aenur

    Pilote

  • Super membres
  • PipPipPipPipPip
  • 657 messages
  • Location:31
  • Interests:passioné par la mécanique découverte récement et pis aussi par les jolies filles mais ca fo pas le dire ^^
  • Ville :belberaud (31)
  • Véhicule(s) :pocket bike

Posté 02 April 2007 - 19:03

super
merci pour la présentation !
moi ce qui m'éclate c'est la transmission par courroie...
mais ça doit s'user vite non?
Image IPB

#4 lapprenti

lapprenti

    God Save The Triple

  • Super membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 4325 messages
  • Sexe:Homme
  • Location:Grenoble
  • Ville :Grenoble
  • Véhicule(s) :Triumph Street Triple

Posté 02 April 2007 - 19:17

Les nouvelles (2007) sont donné pour durer la vie de la moto aucun entretien rien...
c'est ce qu'il y a de plus economique





Similar Topics Collapse

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)